SOS, je ne supporte plus mon coloc !

La vie en colocation n’est pas toujours facile et encore moins en ce moment. Entre le télétravail, les cours à distance et toutes les sorties, bars, restaurants et activités fermés, tu dois passer beaucoup plus de temps chez toi et si tu es en colocation, les tensions peuvent vite se faire sentir.

Pas de panique, il est normal de passer par des phases plus difficiles lorsque tu vis sous le même toit que d’autres personnes. Pour t’aider, Pop Out te donne quelques conseils pour que les choses se passent mieux et que tu puisses bien t’entendre avec ton/tes colocataire.

IDENTIFIER LE PROBLÈME

Tu ne peux plus voir ton coloc même en peinture, sa simple présence t’énerve et tu préfères rester dans ta chambre plutôt que de le voir ? Mais sais-tu au moins pour quelles raisons tu ressens ça ?
Pour que les choses se passent mieux, il faut avant tout que tu prennes du recul sur la situation (et lui aussi), pour arriver à mettre le doigt sur ce qui cloche.
Est-ce que c’est à cause de sa personnalité ? Sa manière de parler ? Son investissement dans la vie en colocation (rangement, ménage, hygiène…) ?
Il est important de poser des mots sur ce que tu ressens pour permettre ensuite une meilleure compréhension de la situation et pouvoir la résoudre dans les meilleures conditions.

ENGAGER LA DISCUSSION

Une fois que tu auras déterminé de façon claire l’origine du problème, il est important d’en parler rapidement avec ton coloc afin que la situation ne dure et devienne trop insupportable.
Il faut choisir le bon moment et le prévenir à l’avance de ta démarche pour avoir une discussion au calme avec lui et pouvoir échanger sur la situation.

TROUVER LE BON TON

Lorsque les conditions deviennent tendues, s’énerver est la suite logique des choses, mais ce n’est pas ça qui va pouvoir débloquer la situation.
Si tu as plusieurs reproches à faire à ton coloc, il faut en parler de manière calme et précise pour que l’information soit la plus claire possible et qu’il comprenne ce que tu ressens.
Tu peux par exemple favoriser l’utilisation du « je » au « tu ».

En effet, accuser l’autre avec des phrases comme « Tu ne fais jamais la vaisselle », « Tu n’es pas investi »… peut rapidement braquer l’autre qui va se sentir attaqué et va vouloir riposter.
Tu peux plutôt tourner tes phrases de la manière suivante « J’ai besoin d’aide pour faire la vaisselle », « J’aime avoir mon espace »…
Par ce biais, tu vas pouvoir exposer tes envies, tes besoins et ton ressenti à ton coloc sans lui remettre toute la faute sur son dos.

Tu dois également formuler des demandes claires et précises en fonction de ce que tu veux et ce dont tu as besoin et t’assurer qu’il a compris ce que tu ressens. N’hésites pas à lui demander directement s’il est d’accord pour t’aider davantage ou alors te laisser tranquille lorsque tu ressens le besoin d’être seul.

CHERCHER ENSEMBLE DES SOLUTIONS

Maintenant que tu as dit tout ce que tu avais sur le cœur, il est temps de trouver des solutions pour que la situation évolue.
C’est d’abord à toi de proposer les solutions qui te conviennent le mieux et d’en discuter avec ton coloc pour trouver le meilleur terrain d’entente.
Il est important de faire au cas par cas en fonction des différents problèmes auxquels vous faites face et de trouver la solution adaptée à chacun d’eux.

Mettre vos règles par écrit et visibles en permanence peut être utile pour être certain qu’elles soient respectées. Si c’est à propos des tâches ménagères, pourquoi pas mettre en place un planning accroché au frigo pour qu’il n’y ait aucune incompréhension ou fausses excuses pour ne pas avoir fait sa tâche.
Si c’est à propos du respect de l’intimité de l’autre et des règles de vie commune, vous pouvez également écrire une liste des choses à respecter entre vous (pas de potes jusqu’à 3h du mat tous les soirs…)

Si même après cette discussion et la mise en place de certaines règles, l’entente n’est toujours pas possible et tu sens que tu ne pourras pas continuer cette colocation, il faudra alors commencer à penser à trouver de la compagnie ailleurs et trouver une autre colocation.

Chaque chose a une fin et si tu pars ou que ton coloc part, c’est peut-être pour le mieux même si on n’espère pas que les tensions iront jusque là.


Retrouve toutes nos sorties et bons plans sur Pop Out !
Installe l’app